What is Crop Factor? Here is What You Need to Know

“Facteur de recadrage” est un terme souvent entendu dans le monde de la photographie numérique, en particulier lorsqu’il s’agit d’appareils photo d’entrée de gamme. Si vous n’avez aucune idée de ce que cela signifie, cet article est une explication de base pour vous aider à vous combler.

Contenu

Un terme ancré dans la photographie argentique

Après la transition de l’ère de la première feuille de photographie à l’ère de la photographie argentique, le film 35 mm est devenu le format de film photographique dominant dans l’industrie de la photographie. Également connu sous le nom de film 135, il a été introduit par Kodak en 1934 et était basé sur les premiers photographes de films cinématographiques 35 mm utilisés pour la photographie. Entre le milieu et la fin des années 1900, le film 35 mm avait dépassé le format de film moyen format 120 en popularité et reste le format le plus largement utilisé parmi les photographes analogiques, même aujourd’hui.

Le film 35 mm a une taille d’image de 24 × 36 mm et un rapport hauteur / largeur de 2: 3.

Alors que l’ère de la photographie argentique est entrée dans l’ère de la photographie numérique à la fin des années 1990 et au début des années 2000, la taille d’image standard de 35 mm est devenue connue dans le monde des appareils photo numériques sous le nom de “plein format”, et c’est le point de référence pour “recadrage” . Le facteur des « capteurs de culture » est discuté.

La taille du capteur d’image d’un appareil photo numérique “plein format” est la même que celle d’un film 35 mm. story-board de Depositphotos

Qu’est-ce que le Crop Factor ?

Voici la définition simple du facteur de culture : Le facteur de recadrage est le rapport entre la diagonale plein format de 35 mm et la diagonale d’un capteur de recadrage plus petit.

Un capteur plein format de 35 mm a une diagonale de 43,3 mm. Lorsque la révolution numérique a eu lieu, l’industrie de l’appareil photo n’était plus limitée aux tailles des formats de film populaires, et les fabricants ont lancé des appareils photo numériques avec une grande variété de tailles de capteurs d’image – certains appareils photo sont plein format, la plupart ont des capteurs plus petits que plein- cadre, et plus grand qu’une poignée de cadres.

Cette différence produite est connue sous le nom de « facteur d’écrêtage » (parfois appelé « facteur de forme » ou « facteur de distance focale ») qui exprime mathématiquement cette différence – un nombre qui nous indique comment un objectif se comporte par rapport à sa taille. du capteur d’image

Il est important de comprendre que le facteur de recadrage n’affecte pas la distance focale ou la vitesse de votre objectif en fonction de la taille de l’ouverture de l’objectif. Il permet à un photographe de comprendre ce qu’est l’équivalent 35 mm en tant que référence de base ou de base pour comparer différents objectifs. Dans le monde de la photographie, cette base est toujours le film 35 mm.

Le film 35 mm, ou 135 mm comme on l’appelle en photographie, a un champ de vision de film de 24 x 36 mm (2: 3). Notez qu’il est plus long que 35 mm. En photographie, le film est placé le long du plan horizontal et le photographe reçoit une valeur plus longue en largeur.

En revanche, dans la photographie cinématographique, le film 35 mm est généralement placé verticalement, de sorte que ces valeurs sont inversées pour faire 3: 2, soit environ 25,1 × 16,7 mm. Bien sûr, c’est un champ de vision plus petit. Mais le rapport de distance reste le même, juste inversé. Le même rapport a été appliqué au capteur d’image populaire APS-C, qui est basé sur la taille négative du film Advanced Photo System au format C (“Classic”) mesurant environ 25,1 × 16,7 mm.

Un aperçu des dimensions relatives d’un capteur APS-C (à gauche) et d’un capteur plein format (à droite) sur un Canon Rebel XT et un Canon 5D Mark II (respectivement). Photo publiée avec l’aimable autorisation d’Autopilot et sous licence CC BY-SA 3.0.

Numériquement, il n’y a pas de film à placer horizontalement ou verticalement, mais les mêmes dimensions sont déplacées et utilisées pour calculer les facteurs de recadrage entre les deux. Ainsi, si un photographe photographie à la fois en APS-C et en plein format, il peut rapidement faire le calcul dans sa tête pour comprendre comment chaque objectif fonctionne entre les deux.

Tailles de capteur et facteurs d’écrêtage courants

Les fabricants d’appareils photo utilisent différentes désignations de marque pour leurs appareils photo et objectifs au format capteur de culture.

  • Nikon DX a souvent un facteur de culture 1,5x.
  • Sony E Possède un facteur de culture (non FE) 1,5x
  • Fujifilm X a le facteur de culture 1,5x
  • Pentax AD a le facteur de culture 1,5x
  • Samsung NX a le facteur de culture 1,5x
  • Canon EF-S/EF-M a le facteur de culture 1,6x
  • Sigma Fovéon a le facteur de culture 1,7x
  • Micro quatre tiers a le facteur de culture 2.0x

Sigma DC, Tamron Di-II et Tokina DX sont des acronymes utilisés par les fabricants d’objectifs tiers pour les formats de capteur d’image APS-C de plusieurs fabricants d’appareils photo, de sorte que les objectifs peuvent différer en facteur de recadrage.

Voici un exemple montrant les dimensions des petits formats de capteur d’image populaires par rapport au plein format 35 mm :

Cette image montre les dimensions globales empilées pour montrer plus clairement leurs dimensions relatives :

Tailles de capteur de culture courantes placées sur un plein format de 35 mm. Illustration par Moxfyre et sous licence CC BY-SA 3.0.

Distance focale équivalente

Le champ de vision varie entre un capteur plein format et un capteur de recadrage, et avec ce changement de champ de vision vient un facteur de recadrage pour déterminer ce que serait l’équivalent plein format de 35 mm. Le facteur de recadrage sert à dire au photographe comment un objectif se comportera dans le champ de vision.

Un capteur plus petit capture une zone plus petite du cercle d’image d’un objectif, ce qui se traduit par un angle de vue plus étroit par rapport à celui capturé par un capteur plein format. Illustration par KymFarnik et sous licence GFDL-1.2 ou ultérieure.

Par exemple, l’utilisation d’un objectif 35 mm sur un appareil photo APS-C aura généralement un facteur de recadrage d’environ 1,5x ou 1,6x. Le même objectif 35 mm faisant le calcul (35 x 1,5 = 52,5 mm) a un champ de vision qui est l’équivalent 35 mm de 50 mm. Ainsi, alors qu’un objectif 35 mm est considéré comme un objectif grand angle sur un appareil photo plein format, il équivaut essentiellement à un objectif 50 mm ordinaire lorsqu’il est utilisé sur un appareil photo à capteur de recadrage APS-C.

Voici un exemple de ce principe :

Voici un exemple de focales équivalentes lors de la prise de vue d’un portrait avec deux objectifs différents et deux tailles de capteur différentes. Illustration par Rama et sous licence CC BY-SA 2.0 FR.

L’objectif de 50 mm produit deux champs de vision différents lorsqu’il est utilisé sur des caméras à capteur plein format et APS-C. Le champ de vision plus étroit capturé avec un objectif de 50 mm sur un appareil photo APS-C équivaut à ce que vous obtenez lorsque vous utilisez un objectif de 70 mm sur un appareil photo plein format.

Voici un tableau des longueurs focales courantes et comment ces longueurs focales sont équivalentes à 35 mm sur trois facteurs de recadrage courants :

La question des distances focales équivalentes entre également en jeu, car les appareils photo dotés de capteurs APS-C prennent en charge à la fois les objectifs APS-C conçus pour ce capteur et les objectifs plein format conçus pour les appareils photo plein format (par exemple, les reflex numériques à capteur de recadrage de Canon). objectifs EF-S). Comprendre le facteur de recadrage aidera un photographe à comprendre pourquoi le même objectif produit des photos différentes lorsqu’il est utilisé sur des appareils photo plein format et à capteur de recadrage.

Si vous avez à la fois un Canon 5D Mark IV plein format et un APS-C Canon 90D, le premier aura un objectif grand angle 35 mm, le second un objectif normal et le premier un objectif 50 mm un objectif normal. et dans le second un téléobjectif.

Une base commune pour discuter des longueurs focales

Avant les premiers jours de la révolution numérique, personne ne se souciait vraiment des facteurs de recadrage, car la part du lion de la photographie était prise sur un film 35 mm. Bien sûr, il y avait des tailles de film plus petites comme 110 pour les appareils photo Instamatic bon marché, mais ces obturateurs ne savaient pas et ne se souciaient même pas du facteur de recadrage des appareils photo. Ils ont juste pointé et tiré.

Mais lorsque l’art est passé du film analogique aux appareils photo numériques, les capteurs les plus courants n’étaient pas plein format – ils étaient beaucoup plus petits. Ces capteurs physiquement plus petits capturent une zone plus petite de l’image projetée, offrant un angle de vue plus étroit.

Tout à coup, ces objectifs de film 35 mm n’avaient pas la distance focale visuelle comme le font les appareils photo argentiques. La distance focale de l’objectif était la même, rappelez-vous, mais ils montraient initialement une vue plus étroite en raison de la taille du capteur et du cercle d’image que le capteur pouvait voir.

Le facteur de recadrage de chaque système d’appareil photo numérique est devenu une base commune importante pour discuter et considérer les longueurs focales des objectifs. Avec le facteur de recadrage, les tireurs peuvent calculer le champ de vision de leur objectif et savoir qu’un objectif plein format de 50 mm n’aura qu’un champ de vision plus étroit de 75 mm sur un appareil photo APS-C (ou Super 35 mm). référence pour le monde de la vidéo).

Les photos résultantes ont été prises à l’aide d’un capteur APS-C plein format (rouge), d’un recadrage 1,5x (bleu) et de la même distance focale sur un recadrage 2,0x (vert). Illustration par Compumudo et sous licence CC BY-SA 3.0.

Le problème est donc celui de la comparaison. Si le même objectif peut produire des images différentes sur différents appareils photo, comment un photographe peut-il prédire quel champ de vision il couvrira sur ces appareils ? Ainsi, le facteur culture est devenu apparent. Finalement, Canon a développé la monture EF-S, qui fournit des objectifs de taille APS-C, éliminant ainsi le facteur de recadrage. Mais c’est un concept qui est toujours aussi important aujourd’hui.

Tout comme l’utilisation d’un objectif plein format sur un capteur de recadrage produira un champ de vision “zoomé” plus étroit, l’utilisation d’un objectif de capteur de recadrage (avec un adaptateur) sur un appareil photo plein format aura l’effet inverse – le résultat “zoomé” “. Les choses deviennent plus larges, si larges qu’en fait, l’image deviendra probablement un vignettage car la taille de l’image projetée par l’objectif n’est pas assez grande pour couvrir correctement la zone de visualisation du capteur.

Si vous ne photographiez qu’avec un appareil photo plein format avec un objectif plein format, la question du facteur de recadrage n’est peut-être pas si importante pour vous lors de votre séance photo. Mais de nombreux photographes utilisent des appareils photo qui incluent tous les petits capteurs Micro Four Thirds, les capteurs DX de Nikon, les capteurs Foveon et plus encore, et il existe également des capteurs de format moyen et grand format plus grands. Chacun a ses propres dimensions et donc ses propres facteurs de culture.

Comprendre l’interaction des facteurs de recadrage peut faciliter la vie d’un photographe si vous changez d’objectif et passez de l’un à l’autre.

Applications du calculateur de facteur de culture

Alors, que peut-on faire lors de la planification d’une prise de vue et en gardant tous ces facteurs de recadrage et objectifs droits pour voir facilement les facteurs de recadrage au travail ? Comme le dit le vieil adage, “Il y a une application pour ça” et un bon assistant pour gérer les facteurs de recadrage lors de la planification d’une séance photo est LensKit (disponible sur iOS). Cette application dispose d’un simulateur intégré qui calcule le facteur de recadrage pour vous et simule à quoi ressemblera le champ de vision. Le photographe peut entrer l’appareil photo utilisé avec l’objectif et le facteur de recadrage est appliqué, montrant le résultat.

Une autre application utile que vous voudrez peut-être examiner est mmCalc, disponible sur le Web, iOS et Android.

Solution

En fin de compte, il est essentiel de comprendre le facteur de recadrage pour déterminer quels objectifs utiliser dans une prise de vue en fonction de la taille du capteur de l’appareil photo. La chose la plus simple à retenir est que plus le capteur est petit, plus le facteur de recadrage est grand et plus le champ de vision de l’objectif est étroit.

Leave a Comment