How to Build a DIY T-Rex Stand for Macro Photography

Je fais beaucoup de macrophotographie en studio à des fins scientifiques et artistiques. J’ai utilisé des trépieds, des perches et de grands supports de copie pour zoomer l’appareil photo. Les configurations étaient souvent complexes et j’avais parfois l’impression de me concentrer davantage sur le matériel que sur la photographie.

Il existe de nombreuses macros et répliques en vedette, mais je voulais en créer une meilleure en utilisant uniquement des pièces prêtes à l’emploi à un prix compétitif. Je voulais qu’il soit stable et qu’il ait des ports pour la mise en scène et les lumières. Après quelques itérations, j’ai un design que j’adore. Il ressemblait à un T-Rex quand j’y ai ajouté quelques bras articulés. C’est ainsi que je l’ai nommé. Et étant donné que le support utilise des extrusions à rainure en T, le nom semble approprié.

Support macro T-Rex

T-Rex en action

J’ai utilisé le support pour photographier des échantillons de tissus pour la pathologie vétérinaire. Il s’agit d’une image du canal cholédoque dans le foie d’un mouton. Le champ de vision est d’environ 1,4″ (35 mm) de large.

voie biliaire du mouton

Je préfère un éclairage continu pour mes travaux macro ; J’ai utilisé de petits panneaux LED, des LitraTorches et même de petites lampes de poche LED. Je les fixe à un bras articulé avec un support de parapluie ou à l’aide d’écrous en T. J’écrirai sur mes techniques d’éclairage dans mon prochain post.

Vous pouvez mettre en scène la plupart des petits objets avec ce support. J’utilise également le support lorsque je ne fais pas de macro. Un objectif 35 mm peut vous donner un champ de vision d’environ 20″ (50 cm). Parfois, je monte une rotule sur le support pour éloigner la caméra du rail vertical et me permettre de changer l’angle de vue. J’ai même utilisé le stand pour tenir les sujets pour les photos tandis que l’appareil photo était monté sur un trépied. .

la stabilité

La priorité pour moi est la stabilité. Je ne veux pas m’inquiéter de renverser l’installation pendant qu’elle fonctionne. Le rail horizontal inférieur pèse plus de cinq livres (2,3 kg), ce qui maintient le centre de masse bas. Cela permet au rail vertical d’avoir une hauteur de 24″ (610 mm) sur une empreinte de seulement 11″ de large (280 mm). Le support est solide comme un roc. Si vous voulez plus de hauteur, vous aurez peut-être besoin d’une base plus lourde ou plus large.

Minimiser les vibrations est important. Les vitesses d’obturation sont lentes car j’utilise un éclairage continu et des ouvertures autour de ƒ/8. Ainsi, lorsque je place la caméra au bout d’une flèche ou d’un grand mât, même une petite quantité de vibrations provoque un flou perceptible. La rigidité et la masse du support et les pieds anti-vibrations contribuent grandement à contrôler les vibrations. De plus, il n’est pas possible d’éliminer toutes les vibrations, donc avoir votre appareil photo et votre sujet étroitement couplés leur permettra de vibrer en synchronisation.

Macro extrême

Je fais de la macrophotographie extrême en utilisant des objectifs de microscope montés sur appareil photo au lieu des objectifs habituels. (J’écrirai sur cette technique dans un autre article.) Il faut très peu de vibrations pour ruiner une photo macro extrême, et la ténacité du T-Rex est primordiale.

Pour la macro extrême, j’utilise le rail WeMacro contrôlé par ordinateur pour capturer les piles de mise au point et la scène Swebo LS001-4w XY pour positionner le sujet. Je les attache au T-Rex à l’aide de rails à queue d’aronde et de pinces.

Configuration du support pour une macro extrême

J’apprécie particulièrement de pouvoir allier photographie artistique et scientifique. J’ai utilisé le support pour capturer cette image d’un œil d’abeille. Oui, il a vraiment des cheveux qui sortent de ses yeux. Pris à un grossissement de 11x ; le sujet mesure environ 1/8″ (3 mm) de diamètre.

oeil d’abeille

les pièces

J’ai basé la construction sur des extrusions d’aluminium à rainure en T. J’ajoute des rails en queue d’aronde pour faciliter le réglage de la hauteur de la caméra et le déplacement du sujet. Le stand est représenté dans sa configuration verticale ; L’appareil photo sera placé au-dessus du sujet. Le support peut être reconfiguré pour une utilisation horizontale. Des écrous en T coulissants dans les fentes du support permettent de fixer des lumières et des rails en queue d’aronde.

J’ai commandé les extrusions et le matériel de connexion de 80/20. Il existe d’autres fournisseurs, mais 80/20 propose un catalogue complet et une vidéo expliquant comment l’utiliser pour chaque produit. Le service client était également excellent. (Je n’ai aucune affiliation avec 80/20 ou tout autre fournisseur.) Aux États-Unis, ces pièces coûtent environ 250 $, frais de port compris. Ils ont également des pièces équivalentes basées sur des dimensions métriques. Les pieds en caoutchouc et le matériel pour les fixer proviennent d’une quincaillerie et vous pouvez également les obtenir sur Amazon. Voir l’étape 6 ci-dessous.

Réunion

Vous aurez besoin d’une clé hexagonale 3/16″ (également appelée clé Allen) pour serrer les boulons.

1. Préparez des plaques à 90°

À l’aide des cinq boulons à tête à bride (#3330) pour chaque plaque, installez sans serrer les 2 écrous triples (#3285) selon la figure ci-dessous. Laissez de côté le boulon du milieu sur chacun des trois écrous inférieurs. Notez que les écrous triples ont un côté plat et un côté encadré autour des trous ; Les bords plats des écrous triples doivent être contre les plaques.

Plaques boulonnées et triple écrou 90°

2. Faites glisser les plaques à 90° sur le rail horizontal

Faites glisser complètement les plaques sur les côtés du rail horizontal avec le côté incliné face à l’extrémité arrière du rail. Ne serrez pas encore les boulons.

Faites glisser les plaques à 90° sur le rail inférieur

3. Faites glisser le rail vertical dans les plaques à 90°

Alignez les plaques avec l’arrière du rail horizontal et faites glisser le rail vertical sur les plaques. Serrez tous les boulons.

Faites glisser le rail vertical sur les plaques

4. Installez les repose-pieds arrière

Installez deux boulons de 1 po (#3118) et des rondelles (#3260) sur chacun des supports de pied double (#4336).

Installez le support de pied arrière

Le boulon inférieur de chaque support pénètre dans les trous creux au bas des plaques et est vissé dans le triple écrou déjà à l’intérieur du rail horizontal. Le boulon supérieur traverse la plaque et est maintenu en place par l’écrou (#3278); assurez-vous que le côté plat de l’écrou fait face à la plaque. Si le boulon inférieur ne s’aligne pas bien avec le triple écrou, vous devrez peut-être desserrer temporairement les autres boulons inférieurs de la plaque.

5. Fixez les repose-pieds avant

Installez un boulon de 5/8 po (#3320) sur chacun des supports à une jambe (#4332) et installez sans serrer l’écrou en T fourni avec chaque boulon ; assurez-vous que le côté plat de l’écrou fait face au support. Faites glisser les supports sur les côtés de la base à l’avant et serrez.

Installer les repose-pieds avant

6. Ajoutez des pieds

J’utilise des pieds de compresseur d’air en caoutchouc de 1½ po de diamètre. Ils aident à réduire les vibrations qui peuvent ruiner votre photo. Ils protègent également votre plan de travail. Les trous au centre des pieds sont dimensionnés pour des boulons de 1/4″. Attachez chaque pied à son support avec :

  • Vis à tête cylindrique filetée 1/4-20 (le noir est plus soigné si disponible)
  • Rondelle (encore une fois, noire si disponible)
  • Écrou fileté 1/4-20

Les pieds et le matériel peuvent être trouvés sur Amazon ou dans les quincailleries. La longueur des vis à tête cylindrique dépend de l’épaisseur des pieds. Les vis d’un pouce étaient un peu trop longues pour les pieds que j’ai achetés, j’ai donc ajouté des rondelles de garde-boue de 1 ¼ ”de diamètre.

morceaux de pied

Insérez la rondelle dans le support, puis poussez la vis vers le bas à travers la rondelle, le bas du support, la rondelle de garde-boue et le pied. Par le bas, vissez l’écrou dans l’extrémité de la vis à travers l’évidement du pied. Vous aurez peut-être besoin d’une clé à douille ou d’une pince pour maintenir l’écrou en plus de la clé hexagonale sur la vis pour serrer l’assemblage.

pied de montage

7. Ajoutez des écrous en T coulissants

Les écrous en T coulissants (#13054) s’insèrent dans les rainures en T sur les surfaces des rails. Ils ont des trous filetés 1/4-20 pour la fixation d’accessoires. Chacun a un roulement à billes à ressort pour le maintenir en place ; cela empêche les inutilisés de se balancer. J’en mets généralement trois dans les fentes du milieu pour fixer les rails en queue d’aronde et les pinces et la mise en scène par sujet. J’en ai mis un dans chaque fente latérale pour positionner les lumières. Vous pouvez même les mettre dans les fentes sur les côtés des rails.

Écrous en T coulissants

8. Installez les embouts

Installez les embouts (#2046-Flat) sur le dessus du rail vertical et sur les deux extrémités du rail horizontal. Les embouts sont maintenus par des goujons à friction qui s’engagent dans les trous aux extrémités des rails.

embout

Rail à queue d’aronde et pince

Le rail en queue d’aronde facilite le réglage de la hauteur de la caméra. Ces rails ont une section en queue d’aronde et vous pouvez obtenir des pinces qui vous permettent de positionner facilement une caméra n’importe où le long des rails. Ces accessoires peuvent être très chers, mais les marques Haoge et Sunwayfoto disponibles sur Amazon sont excellentes et abordables. Ils sont compatibles avec les pièces de style Arca, et certains coûtent environ 1/3 du prix de grandes marques similaires.

rail à double queue d’aronde

Fixez un rail à double queue d’aronde Haoge 400 mm (Haoge HQR-400) à la partie verticale du support. Les rails doubles (également appelés doubles) ont des profils en queue d’aronde en haut et en bas pour que vous puissiez serrer de chaque côté. Utilisez deux ou trois vis pour fixer le rail à queue d’aronde aux écrous coulissants en T sur le support. Lorsque la surface supérieure du rail à queue d’aronde est placée contre le rail vertical du support, les vis seront sous la surface et n’interféreront pas avec le positionnement d’une pince.

Rail en queue d’aronde fixé au rail du support vertical

Le rail à queue d’aronde est livré avec des vis de butée. Utilisez-en un en bas pour éviter que l’appareil photo ne glisse accidentellement.

Vis de butée sur rail queue d’aronde

Utilisez une paire de pinces (Sunwayfoto DDB-53) pour positionner la caméra sur le rail en queue d’aronde. Un jeu de mâchoires se fixe sur le rail en queue d’aronde et les autres mâchoires se fixent sur la plaque de dégagement rapide au bas de votre appareil photo. Vous pouvez facilement régler la position de la pince sur le rail en queue d’aronde et ainsi régler la hauteur de la caméra au-dessus de votre sujet.

double pince

Enfin, fixez une plaque de dégagement rapide au bas de l’appareil photo…

…et tu as fini.


A propos de l’auteur: La photographie artistique de David Garnick est conservée dans des collections publiques, corporatives et privées. Il collabore avec des musées pour créer des dispositifs d’exposition et produit, organise et juge des expositions de photographie contemporaine. Il travaille également avec des laboratoires scientifiques pour les aider à développer et à étendre leurs capacités d’imagerie. Vous pouvez voir son blog et certains de ses travaux sur davidgarnick.com. Cet article a également été publié ici.

Leave a Comment